jeudi 5 février 2015

Hopeless by Colleen Hoover


HOPELESS

Auteur : Colleen Hoover
Editions : Fleuve Editions, collections Territoires
Sortie : Octobre 2014
Pages : 512
Prix : 18.50 €

Résumé :
Sky, 17 ans, vit avec sa mère adoptive Karen. Elle débute sa dernière année de lycée dans un nouvel établissement ou elle ne connaît quasiment personne. Peu importe, de toute façon, Sky ne ressent aucune émotion depuis son enfance. Alors, quand elle croise Holder, elle est surprise de l'effet qu'il produit sur elle. D'autant que ce garçon croit la connaître, alors qu'elle n'a aucun souvenir de lui..




Impossible de passer à côté de ce livre en cette fin d’année 2014, puisqu’il a fait beaucoup parler de lui sur le « petit » monde qu’est la blogosphère livresque. Et généralement, les avis étaient tous excellents, et bon nombre de bloggeur/se ont eu un véritable coup de cœur. Alors outre ma folle envie de découvrir la plume de la très renommée Colleen Hoover, je me suis laissée emporter par cette vague d’avis positif, et j’ai décidé de sauter le pas, et je ne le regrette pas ! Bon même si je vous avoue que je risque d’avoir du mal à écrire cette chronique, et que je risque d’être contradictoire à certains moments, parce qu’une fois le livre refermé, impossible de savoir réellement ce que j’en avais pensé… Oui, ça m’arrive parfois :D Je vais essayer tout de suite de vous en parler !






Tout de même, le moins qu’on puisse dire, c’est que Madame Hoover sait vous pondre des histoires qui vous prennent aux tripes ; en tout cas, c’est exactement ce que j’ai ressenti  face à celle de sky ; ça vous fait pleurer, ça vous met en colère, ça vous retourne le bide, bref, ça vous met une petite claque. Mais pour être tout à fait honnête avec vous, quand j’ai commencé ce roman, ce n’était pas vraiment gagné… En effet, j’ai trouvé qu’on mettait un peu trop de temps à vraiment rentrer dans l’histoire, et que du coup, on traînait un peu en longueur à certains passages : attention, première contradiction de la chronique :D Laissez-moi vous expliquer (si j’y arrive haha).D’un côté, oui, en effet j’ai trouvé qu’on mettait trop de temps à rentrer dans l’histoire, sans doute parce que dès le début, on se doute, on sait, on sent, que notre Héroïne cache un lourd secret mais les révélations mettent un certain temps à arriver. Alors contradiction pourquoi ? Ben oui, parce qu’enfaite, je ne sais pas si ça m’a vraiment dérangé ou pas…Je pense que quelque part, c’était nécessaire, pour prendre pleinement conscience de l’enjeu de cette histoire. Et puis tout de même, l’auteur nous glisse par ci par là des indices qui nous permettent, au fur et à mesure de la lecture, d’avoir une idée un peu plus précise d’où elle veut nous emmener. Enfin bref, vous l’aurez compris, la première moitié de ce roman m’a un peu dérouté. Mais si la première partie m’a dérouté, la seconde partie elle, m’a totalement accroché. Une fois le gros du secret dévoilé, tout s’accélère, et là, accrochez-vous, parce que vous vous recevez les émotions et les sentiments en pleine face. C’est extrêmement dur, fort, et très, très intense (intense à tel point qu’à certains moments, j’ai été obligé de m’arrêter de lire quelques minutes pour reprendre mes esprits). Impossible donc de rester indifférents face à ce flot d’émotions que vous déverse Colleen Hoover dans cette deuxième moitié.  Gros point positif aussi pour l’histoire d’amour absolument magnifique et saisissante. En dehors de ça, même si j’aurai également deux-trois petits reproches à faire face à la cohérence de certaines situations (rien de bien grave cependant), Colleen Hoover a su me surprendre, m’émouvoir , et profondément me  touché (et me faire pleurer, beaucoup pleurer…)…. (et d’ailleurs, je compte bien poursuivre ma découverte de cette auteure, avec un livre VO que je devrais me procurer très bientôt, à savoir « Ugly love »






Commençons par Sky, notre personnage féminin principal. Alors Sky, je ne l’ai pas détesté, loin de là, mais je ne l’ai pas non plus adoré… Je m’attendais vraiment à plus m’attacher à elle, mais je ne sais pas, je suppose qu’il m’a manqué ce petit truc en plus qui fait que…. Enfaite, je pense que le problème vient surtout du fait que j’ai eu du mal à la cerner, à savoir vraiment ce qu’elle ressentait. Il m’a manqué cette petite intensité en plus que j’aime retrouver chez mes personnages principaux. Cependant, évidemment, j’ai eu énormément d’empathie pour elle, et son lourd passé m’a tout de même aider à comprendre et grandement relativiser certaines de ces réactions. De plus, je l’ai trouvé extrêmement courageuse et forte, et ça, j’ai adoré. Pour ce qui est de Holder, lui en revanche, je l’ai adoré. Je l’ai trouvé extrêmement touchant et pour le coup, il a pour moi, cette lueur, cette intensité qu’il manque à Sky. Enfaite pour résumer, Holder c’est le petit ami parfait dont on rêve toutes : badass quand il faut, romantique quand il faut, hyper protecteur, et d’un soutien inimaginable ; bref, il a tout compris ! J’ai regretté que l’auteur ne donne pas une place plus grande au personnage de Breckin qui, quoiqu’un peu cliché, a su me faire rire et m’attendrir. Pas grand-chose à dire sur Six (puisque qu’on ne la voit pas beaucou) qui, malgré le fait qu’elle soit une amie formidable, ne m’a pas convaincu plus que ça.






En dehors du fait que j'ai eu beaucoup de mal à écrire cette chronique, Hopeless est un livre poignant, avec une intrigue extrêmement forte et une histoire d’amour merveilleuse qui vous prendra aux tripes sans aucun doute. 


4.5/5

4 commentaires:

  1. Tellement parfait ce livre.... et jolie chronique !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avoue qu'il m'a complètement retourné... Merciiiiiiii en tout cas :D

      Supprimer